Le processus électoral biélorusse

, par  France-Belarus.com , popularité : 14%

La France demande aux autorités biélorusses de garantir l’intégrité physique des candidats, de respecter la liberté des médias et de veiller à ce que le processus électoral se déroule de manière transparente, libre et démocratique, conformément aux normes internationales et aux engagements souscrits par la Biélorussie dans le cadre de l’OSCE notamment.

Nous sommes préoccupés par la montée des violences qui affectent la campagne électorale en Biélorussie. En particulier, l’arrestation hier d’un candidat de l’opposition, dûment enregistré par la Commission électorale centrale de Biélorussie, va à l’encontre de toutes les normes démocratiques.

De même, les violences exercées contre un journaliste au cours des manifestations qui ont suivi et, plus généralement, les atteintes systématiques à la liberté de la presse, sont particulièrement regrettables. Je vous indique que l’Unioneuropéenne s’est également exprimée sur le sujet.

La France demande aux autorités biélorusses de garantir l’intégrité physique des candidats, de respecter la liberté des médias et de veiller à ce que le processus électoral se déroule de manière transparente, libre et démocratique, conformément aux normes internationales et aux engagements souscrits par la Biélorussie dans le cadre de l’OSCE notamment.

Elle rappelle à cette occasion, conformément aux conclusions du Conseil du 7 novembre 2005, que l’Union européenne souhaite une Biélorussie stable, prospère et démocratique, qui respecte les Droits de l’Homme et l’Etat de droit, et que l’Union européenne est disposée à approfondir et améliorer ses relations avec la Biélorussie lorsque les autorités de ce pays auront clairement démontré leur volonté de respecter ces valeurs.

Pour sa part, la France entend contribuer activement à la
mission d’observation des élections biélorusses mise en place par le Bureau des Institutions Démocratiques et des Droits de l’Homme de l’OSCE et mettra à disposition 4 observateurs long terme, déployés depuis le 14 février, et 28 observateurs court terme qui seront déployés à compter du 15 mars.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017