La fête Nationale biélorusse Le 3 juillet 2006

, par  France-Belarus.com , popularité : 7%

Le 14 juillet est une fête patriotique, à l’occasion de laquelle les Français célèbrent les valeurs qui ont fait leur pays au cours de leur histoire et dans lesquelles ils se reconnaissent aujourd’hui. Tout pays a une fête nationale, une fête patriotique. La vôtre se situe le 3 juillet. Nous venons de la célébrer.

Discours de l’Ambassadeur de France en Biélorussie du 14 juillet 2004 :

Monsieur le Vice-Ministre,

Chers invités,

Puisque la fête nationale française et la fête nationale Biélorusse sont si proches dans le temps l’une et l’autre, permettez-moi, s’il vous plaît, une ou deux réflexions sur le thème des célébrations patriotiques en général.

1- Les valeurs des uns ne sont pas les valeurs des autres, mais les valeurs d’autrui méritent d’être respectées.

2- Le type d’organisation sociale et politique, le type de culture et le passé historique ne sont pas les mêmes. C’est naturel. Il s’agit de deux pays différents, avec des choix et des valeurs différents. C’est ce qui devrait nous inciter les uns et les autres à un peu plus de retenue lorsque, animés par une compréhensible ferveur patriotique, nous nous laissons aller à présenter notre société, nos traditions et notre histoire comme uniques et incomparables. Même si chacune de nos nations enregistre des succès sur la voie qu’elle s’est fixée, chacune d’entre elle enregistre aussi, inévitablement, des échecs et commet, tout aussi inévitablement, des erreurs. Il convient donc de s’en souvenir et de relativiser les louanges que nous nous adressons à nous- mêmes. La perfection n’est pas de ce monde , en cette matière comme dans bien d’autres .

La ferveur patriotique réelle repose sur l’amour du pays de nos parents mais aussi sur une connaissance la plus complète possible de son histoire. Toute ferveur patriotique réelle doit en effet reposer sur une connaissance raisonnablement critique de l’histoire de son propre pays. Cette connaissance doit empêcher l’oubli ou la minoration des erreurs commises, des échecs enregistrés. Cet oubli pourrait empêcher le citoyen de tirer les justes conclusions du passé et, par voie de mêmes. La perfection n’est pas de ce monde , en cette matière comme dans bien d’autres .

3- La ferveur patriotique réelle repose sur l’amour du pays de nos parents mais aussi sur une connaissance la plus complète possible de son histoire. Toute ferveur patriotique réelle doit en effet reposer sur une connaissance raisonnablement critique de l’histoire de son propre pays. Cette connaissance doit empêcher l’oubli ou la minoration des erreurs commises, des échecs enregistrés. Cet oubli pourrait empêcher le citoyen de tirer les justes conclusions du passé et, par voie de conséquence, de faire les bons choix pour l’avenir. Ce regard critique envers l’histoire n’exclut pas, bien au contraire, l’amour de sa patrie. Il ne place pas ceux qui le portent au rang des ennemis de leur peuple. Au contraire, il légitime la ferveur patriotique et la rend plus saine et plus authentique. C’est pourquoi, chers invités au 14 juillet, animés que vous êtes d’une ferveur patriotique raisonnée, je vous invite à lever votre verre à la Biélorussie , et à la France, en pensant plus spécialement à ce que vous aimez le plus dans la culture de nos patries à ce que vous aurez personnellement choisi et estimé digne d’être admiré et aimé.

Vive la France, Vive la Biélorussie !

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017