Histoire d’un tableau hors norme : ’Le Songe d’une nuit d’été’ de Chagall

, par  France-Belarus.com , popularité : 49%

Découvrons la dernière période de Chagall, parfois inconnue, souvent méconnue, empreinte d’un amour intact pour la couleur et la poésie, les bêtes et les étoiles, les petites maisons russes, les clowns musiciens, sa ville natale en Belarus - Vitebsk.

’Il y a une dialectique chagallienne à quoi je ne connais de précédent que Le songe d’une nuit d’été... Le mirage ici n’est pas aux confins du désert, mais au miroitement des êtres où la bête et l’homme se confondent, on ne sait quel rêve de la main morcelle amoureusement l’ombre, et la clarté semble de la pulpe des doigts palper l’éparpillement d’un vert et d’un orange... ’ (Aragon)

Trente années nous séparent aujourd’hui de cette parole d’Aragon sur Chagall.

Le temps de se retourner sur toute une œuvre foisonnante, joyeuse et grave, d’en découvrir aussi la dernière période, parfois inconnue, souvent méconnue, empreinte d’un amour intact pour la couleur et la poésie, les bêtes et les étoiles, les petites maisons russes, les clowns musiciens, la tour Eiffel, la ville natale de Chagall - Vitebsk.
Chagall utilise souvent des éléments fantastiques dans son art ; les images des animaux mythiques et irréels sont trouvés dans « Le Songe d’une nuit d’été ».

Ce tableau se trouve au Musée de Grenoble, en France. Le musée de Grenoble est l’un des plus prestigieux musées de province, tant par sa collection d’art ancien que moderne ou contemporain.

MUSEE DE GRENOBLE
5, place Lavalette
38000 GRENOBLE
Tél. 04 76 63 44 44

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017