Le meurtre de la journaliste biélorusse Veronika Cherkasova Le 28 octobre 2004

, par  France-Belarus.com , popularité : 17%

Le directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre à Minsk, de Veronika Cherkasova, employée par le journal indépendant biélorusse Solidarnost, informe un communiqué de l’agence paru aujourd’hui.

L’agence de l’ONU pour l’éducation et la culture (UNESCO) a condamné aujourd’hui le meurtre de la journaliste Veronika Cherkasova, poignardée au Bélarus dans un climat d’intimidations contre les médias dans ce pays.

’Je condamne le meurtre de sang-froid de Veronika Cherkasova’, a déclaré Koïchiro Matsuura, avant d’ajouter : ’cette attaque particulièrement violente ne visait pas seulement une personne, elle visait toute une profession et un droit fondamental, inscrit dans l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme’.

Selon l’organisation internationale de défense de la liberté de la presse, l’International Press Institute (IPI), Veronika Cherkasova a été retrouvée morte dans son appartement à Minsk, frappée d’une vingtaine de coups de couteau. La journaliste rassemblait des éléments pour un article sur l’activité de sectes religieuses au Bélarus, indique le communiqué de l’UNESCO.

Selon l’agence, des rapports réguliers de nombreuses organisations professionnelles font état ’d’intimidations contre les journalistes nationaux et étrangers au cours des derniers mois au Bélarus’, que le directeur de l’UNESCO a qualifié d’alarmantes.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017