Le Saint Jean le Russe (Sviatoy Ioann) Le 27 mai 2008

, par  France-Belarus.com , popularité : 7%

En ce troisième millénaire, Saint Jean le Russe (Il naquit dans un village de Biélorussie vers 1690) est pour nous un modèle de dépassement des barrières qui séparent les hommes : Belorus d’origine, chrétien orthodoxe de par sa foi, capturé en Asie Mineure pendant la guerre russo-turque sous Pierre le Grand, martyrisé par les musulmans, mort dans la foi de ses pères...

En ce troisième millénaire, Saint Jean le Russe (Il naquit dans un village de Biélorussie vers 1690) est pour nous un modèle d’élargissement, d’ouverture et de dépassement des barrières qui séparent les hommes : Belorus d’origine, chrétien orthodoxe de par sa foi, capturé puis exilé en Asie Mineure pendant la guerre russo-turque sous Pierre le Grand, martyrisé par les musulmans, mort dans la foi de ses pères, enfin reposant en Grèce, ses reliques étant conservées sur l’île d’Eubée.

Livre ’Saint Jean le Russe - Vie et Miracles contemporains’ / Traduit et préfacé par le Monastère N.D. de Toute-Protection (Bussy-en-Othe)

Depuis lors, il ne cesse de parcourir le monde habité pour guérir ceux qui se confient en lui et l’invoquent de tout cœur, agissant en cela selon l’injonction du Seigneur : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ! » (Mt 10.8).

Pont reliant les Slaves au monde byzantin, saint Jean le Russe est donc, par sa vie même, une image vivante de l’unité de l’Eglise, union des peuples en un seul corps du Christ. En Christ, il n’y a plus « ni Grec, ni Juif, ni barbare, ni Scythe, ni esclave, ni homme libre » (Col 3.11).

Mère Nectaria


Il naquit dans un village de Biélorussie. Officier dans l’armée du tsar, il fut fait prisonnier durant la guerre russo-turque de 1672. Capturé par les Tatares, il fut vendu à un Turc, officier de cavalerie, qui l’emmena avec lui en Cappadoce. Il voulut d’abord le faire abjurer, mais saint Jean résista, acceptant les coups de bâtons. Son humilité et son courage touchèrent l’officier qui cessa de le tyranniser, l’installa dans l’écurie où il dormait sur la paille au milieu des chevaux. Lorsque son maître sortait, il devait le suivre pieds nus et en guenille, été comme hiver. A la veille de sa mort, un prêtre lui fit parvenir la sainte Communion en cachant l’hostie dans une pomme. Saint Jean reçut ce viatique et s’endormit dans la paix du Seigneur.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017