Le Conseil européen condamne l’action des autorités biélorusses Bruxelles, 23 et 24 mars 2006

, par  France-Belarus.com , popularité : 10%

Le Conseil européen condamne l’action des autorités biélorusses, qui ont arrêté ce matin des manifestants pacifiques exerçant leur droit légitime de libre réunion pour protester contre le déroulement de l’élection présidentielle.

Conclusions du Conseil européen

Le Conseil européen condamne l’action des autorités biélorusses, qui ont arrêté ce matin des manifestants pacifiques exerçant leur droit légitime de libre réunion pour protester contre le déroulement de l’élection présidentielle. Il déplore que les autorités biélorusses n’aient pas honoré les engagements contractés dans le cadre de l’OSCE en matière d’élections démocratiques et estime que l’élection présidentielle du 19 mars en Biélorussie a été fondamentalement entachée d’irrégularités. Dans un continent dont les sociétés sont ouvertes et démocratiques, la Biélorussie est une triste exception.

Le Conseil européen a par conséquent décidé d’adopter des mesures restrictives à l’encontre des personnes responsables des atteintes aux normes électorales internationales, y compris le président Loukachenko. Nous continuerons d’agir en étroite coordination avec nos partenaires internationaux.

Dans le même temps, le Conseil européen salue le message d’espoir délivré par l’opposition démocratique et la société civiles biélorusses. Les efforts courageux qu’elles déploient pour promouvoir la cause de la démocratie dans des circonstances particulièrement difficiles méritent pleinement notre reconnaissance et notre soutien. L’Union européenne réaffirme sa détermination à établir un dialogue avec la société biélorusse en renforçant son soutien en faveur de la société civile et de la démocratisation ; elle intensifiera également les contacts entre les peuples et développera l’accès aux sources d’information indépendantes.

Le Conseil européen exige que toutes les personnes détenues soient immédiatement remises en liberté. Il exhorte les autorités biélorusses à s’abstenir de toute action contre de nouvelles manifestations pacifiques. Il invite instamment les partenaires internationaux de l’Union européenne, notamment les pays voisins de la Biélorussie, à adopter la même approche à l’égard de celle-ci.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017