L’Allemagne financera les travaux de la centrale ukrainienne Tchernobyl

, par  France-Belarus.com , popularité : 10%

La Berd espère achever en 2008-2009 la construction, non encore engagée, de cette arche pour recouvrir le sarcophage de béton qui menace de s’effondrer. L’aide allemande à l’Ukraine pour la sécurisation de Tchernobyl s’élève désormais à 60,5 millions d’euros au total depuis 1998.

Le réacteur N.4 de la centrale de Tchernobyl, dans le nord de l’Ukraine, a explosé le 26 avril 1986, rejetant dans l’atmosphère des millions de radioéléments équivalant à plus de 200 bombes d’Hiroshima.

Bélarus subit cruellement les effets. 23% du territoire est contaminé, 3 000 agglomérations sont affectées par des pollutions au césium 137 ainsi qu’un cinquième des terres agricoles et des forêts. Plusieurs milliers de personnes ont été forcées de quitter le sud du pays pour des régions plus saines.

Gomel, la grande ville du sud de la Biélorussie, distante de 130 km de Tchernobyl, est à la lisière des zones contaminées par les retombées de l’accident de la centrale nucléaire ukrainienne en 1986. Et la radioactivité, invisible, continue d’empoisonner Gomel et tout le sud de la Biélorussie : 1,5 million de personnes vivent dans des zones contaminées, où les sols présentent une radioactivité supérieure à 37 000 becquerels par mètre carré.

Depuis le 26 avril 1986, jour de l’explosion du réacteur numéro 4, le Belarus est confronté aux conséquences d’une catastrophe nucléaire sans précédent. Et il le sera encore pour longtemps.

L’Allemagne va financer les travaux de consolidation du sarcophage autour du réacteur de la centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl à hauteur de 12,4 millions d’euros.

Cette question est cruciale car en Ukraine, Russie et surtout au Bélarus (ex-Biélorussie) des millions de personnes vivent aujourd’hui encore dans les zones contaminées par Tchernobyl et sont contraintes de s’alimenter avec des denrées contaminées.

Cette somme financera la construction de l’arche de métal destinée à recouvrir le sarcophage construit après l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986.

Les pays donateurs du Fonds international pour le sarcophage de Tchernobyl s’étaient engagés en mai à débloquer au total 800 millions de dollars pour sécuriser la centrale nucléaire.

La Berd espère achever en 2008-2009 la construction, non encore engagée, de cette arche pour recouvrir le sarcophage de béton qui menace de s’effondrer. L’aide allemande à l’Ukraine pour la sécurisation de Tchernobyl s’élève désormais à 60,5 millions d’euros au total depuis 1998.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017