Exposition ’Du refuge au piège : les Juifs dans le Marais’ Du 28 Avril au 30 juillet 2005

, par  France-Belarus.com , popularité : 17%

Entre 1880 et 1939, environ 110 000 juifs yiddishophones, originaires de Pologne, de Lituanie, de Russie, de Biélorussie et de l’Ukraine principalement, immigrent en France. Parmi ceux qui débarquent Gare du Nord à Paris, tous ne s’installent pas dans le Pletzl, la petite place, située dans le Marais.

Pour commémorer le 60e anniversaire du retour des déportés raciaux et non raciaux des camps de concentration et d’extermination, la Mairie de Paris a voulu retracer l’histoire du quartier Saint-Gervais, situé dans le Marais, qui a tout particulièrement souffert durant les années noires de l’Occupation.

Dans le salon d’accueil de l’Hôtel de Ville se tiendra du 28 avril au 30 juillet une exposition, dont la direction scientifique est assurée par Jean-Pierre Azéma, professeur des universités à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et spécialiste reconnu de l’histoire de la seconde guerre mondiale.

L’exposition, intitulée « Du refuge au piège : les Juifs dans le Marais » s’organisera autour de neuf lieux emblématiques : le clos des Billettes, la salle Saint-Jean, « le Pletzl », la synagogue de la rue Pavée et la Fondation Fleischman, l’hôtel de Beauvais, l’école des Hospitalières Saint-Gervais, deux immeubles de la rue des Ecouffes et de la rue des Deux-Ponts, la demeure de Samuel Tyszelman, rue de Turenne, enfin, l’hôtel Lutétia.

Si l’accent est mis volontairement sur l’évolution de la communauté juive du quartier depuis l’époque médiévale et sur son sort particulièrement dramatique au XXe siècle, un ouvrage qu’on pourra se procurer sur place retrace les transformations de ce quartier parisien aux quelles cette évolution est intimement liée, depuis Philippe Auguste jusqu’à nos jours.

Cette exposition inédite dans sa forme comme dans ses contenus peut retenir l’attention d’un très large public, parisien, sans doute, mais pas uniquement.

Salon d’accueil de l’hôtel de ville
29, rue de Rivoli
Paris.

Commissaire : Jean-Pierre Azéma
Scénographe : Véronique Dollfus
Entrée gratuite - ouvert tous les jours de 10h à 19h, sauf dimanche et jour férié.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017