Conseil de sécurité du 18/02/2003 - Communiqué de presse CS/2450 l’ONU

, par  France-Belarus.com , popularité : 6%

Les délégations du Mouvement des pays non alignés se sont résolument rangées du côté des partisans de la poursuite des inspections. M. O. IVANOV (Bélarus)a déclaré que la République de Bélarus s’oppose aux discours prônant le recours unilatéral à la force.

Communiqué de presse CS/2450
Conseil de sécurité
18 février 2003
4709e séance

LE MOUVEMENT DES PAYS NON ALIGNES APPELLE LE CONSEIL A RESTER MAITRE DU JEU ET A POURSUIVRE LES INSPECTIONS EN IRAQ.

L’Union européenne estime que la fermeté de la communauté internationale conjuguée aux préparatifs militaires est essentielle à l’obtention d’une pleine coopération de l’Iraq.

Le Mouvement des pays non alignés a apporté sa contribution au débat que les Ministres des affaires étrangères des pays membres du Conseil de sécurité ont tenu, le 14 février dernier, sur la suite à donner au dernier rapport de la Commission de contrôle, de vérification et d’inspection des Nations Unies (CCVINU) et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) concernant le désarmement chimique, biologique et nucléaire de l’Iraq prévu par la résolution 1441 du 8 novembre 2002. Si le débat du 14 février avait été marqué par une division profonde entre les partisans de la poursuite des inspections en désarmement de l’ONU et ceux du recours à la force contre l’Iraq, il n’en a pas été de même le 18 février 2003 !

Les délégations du Mouvement des pays non alignés se sont résolument rangées du côté des partisans de la poursuite des inspections en arguant des conséquences d’une guerre contre l’Iraq sur la crédibilité du Conseil de sécurité, les économies des pays en développement, le processus de paix au Moyen-Orient et la lutte contre le terrorisme.

Dans leur ensemble, les délégations ont appelé le Conseil à accorder toute l’attention requise aux propositions relatives à un régime d’inspection plus contraignant présentées par le Ministre des affaires étrangères de la France, le 5 février dernier. Enjoignant le Conseil à rester maître du jeu, ces délégations ont également invité le Conseil à demander à ses membres de mettre à la disposition des inspecteurs toutes les informations dont ils disposent, comme celles qui ont été présentées par le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, le 5 février dernier.

Pour ces délégations, le Conseil n’a toujours pas pleinement exploité les mécanismes d’inspection prévus par la résolution 1441. A cette fin, ces délégations ont convenu de l’importance d’une coopération inconditionnelle de la part de l’Iraq.

M. OLEG IVANOV (Bélarus) a estimé que l’évolution de la situation en Iraq inquiète le Bélarus dans la mesure où la crise iraquienne ne peut être réglée par la force alors que tous les moyens pacifiques n’ont pas été épuisés. Le représentant a déclaré que son pays s’oppose aux discours prônant le recours unilatéral à la force. Toute décision doit, a-t-il souligné, passer par le Conseil de sécurité. Il s’est dit convaincu que l’Iraq peut améliorer sa coopération. Il a invité par ailleurs l’Iraq à régler la question des prisonniers de guerre koweïtiens et a jugé important de laisser les inspections se poursuivre.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017